"Nos plus grands regrets ne sont pas pour ce que nous avons fait mais pour ce que nous n'avons pas fait"
- Chad Michael Murray

Chaque fois, mon «emploi de rêve» s'était transformé en juste un autre emploi 1 à 2 ans plus tard; chaque année, ma définition d'une «vie épanouissante» a changé. En 2014, je me suis lancé dans un nouveau voyage, une nouvelle aventure.

Fin 2012, j'étais assis dans un travail confortable - travailler des heures raisonnables et faire une pâte décente en tant que senior manager en stratégie d'entreprise, ce qui était en fait dans ma fonction de rêve, à savoir la stratégie, depuis mes jours de MBA. Mais comme chaque année, il manquait quelque chose! J'ai réalisé que tout ce que j'avais fait en travaillant avec de grandes entreprises n'avait pratiquement aucun impact sur quoi que ce soit ni sur personne; je ne faisais que participer à des réunions et produire de beaux documents. La question que je n'arrêtais pas de me poser - de quoi ai-je «besoin» (oui, pas «envie»). J'apprécie vraiment ma vie en dehors du travail (toucher du bois!), Mais qu'est-ce qui me rendra vraiment content même pendant mes heures de travail?

En 2013, j'avais encore du mal à percer les menottes dorées, je ne sais toujours pas où se diriger ensuite, mais la scène technologique londonienne animée, le soutien de mes amis et le lancement de cette vidéo / campagne ont un peu aidé.

 

Oui, et si je pouvais coder à nouveau?! (en 1995, j'avais suivi un cours de 2 ans à NIIT en Inde). Au cours des mois suivants, l'idée de coder à plein temps pour résoudre les problèmes que nous rencontrons dans nos vies a grandi sur moi. De plus, un de mes amis, Vaibhav, a commencé à créer de belles et fonctionnelles applications Web et mobiles après avoir suivi un court cours à Chicago. Dans une conversation informelle, il a évoqué la Makers Academy de Londres. Makers Academy !?

Makers Academy est un programme très sélectif de 12 semaines à temps plein qui enseigne le développement Web à Londres. Nous n'acceptons que les meilleurs candidats au cours pour un programme rigoureux qui culmine avec le jour de la remise des diplômes lorsque nous les présentons aux meilleures entreprises technologiques de Londres qui cherchent à embaucher des développeurs débutants.

SEULEMENT 12 semaines?! Sceptique au début, mais j'avais besoin d'un «coup de pouce» et d'une raison de changer. Je ne peux pas oublier l'excitation quand j'ai reçu ce courriel de Rob en mai: «Félicitations pour votre acceptation à Makers Academy!». Je me suis inscrit au cours à partir de septembre, j'ai informé mon manager (avec qui j'ai toujours eu une communication ouverte et honnête) de ma décision de partir et j'ai téléchargé un modèle de business plan! 🙂

Le 30 septembre, j'étais de retour dans une salle de classe à 33 ans, entourée de personnes pour la plupart jeunes et très enthousiastes. Makers a été un voyage, douloureux et frustrant au début car nous couvrions beaucoup de choses techniques en peu de temps, mais extrêmement enrichissant lorsque nous avons réussi à conclure notre projet final en moins de 10 jours. Il n'y a pas grand-chose que je puisse trouver de mal avec le cours Makers, le personnel ou les étudiants; c'est un endroit génial si vous voulez devenir développeur junior ou commencer à créer le produit pour votre startup, mais le cours est assez exigeant, et par conséquent, pas pour tout le monde. Il y a 3 personnes chez Makers que je suis extrêmement reconnaissant à mes deux gourous: Enrique et Alex pour m'avoir appris presque tout ce que je sais sur le codage aujourd'hui, et Rob qui m'a guidé sur mes idées de startup. Vous êtes top les gars!

Au moment où j'ai obtenu mon diplôme du cours, je suis devenu clair sur ce dont j'avais «besoin» (du moins pour le moment). Tout ce que je fais doit avoir un IMPACT, sinon c'est juste une perte de temps! Donc, le plan pour 2014 est de travailler sur la résolution de plusieurs problèmes avec l'utilisation de la technologie, même si je gagne peu ou pas d'argent avec ces efforts. Pour m'en sortir, je vais peut-être chercher à faire des travaux de sous-traitance en stratégie, en technologie ou en finance.

Le 23 décembre, j'ai commencé à travailler sur une solution pour les petits commerçants et les investisseurs (plus d'informations dans un autre article de blog à venir). Cela fait plus de 3 mois de travail presque 12 heures par jour, y compris les week-ends, et je suis content de ce que j'ai accompli jusqu'à présent. Jetez un œil à ce que j'ai créé, et si vous connaissez d'autres personnes qui pourraient être intéressées par le trading et / ou l'investissement, veuillez les référer à CityFALCON 🙂

Logo City Falcon

Peu importe si je réussis ou échoue dans mes objectifs; Je suis ravi et aussi soulagé de tenter le coup. Comme on dit dans le monde des startups - "Si les choses tournent mal, dans le pire des cas, je trouverai juste un travail"